Aller au directement au contenu
Partager ce contenu sur Facebook Twitter Partager ce contenu par Email Imprimer

Tourisme

Tourisme de pleine nature et itinérance

Changements attendus : Accroître la retombée des richesses et stabiliser les emplois que le tourisme et les loisirs de pleine nature apportent aux territoires, en mettant en place une offre de pleine nature suffisamment structurée et qualitative.

Pôles de pleine nature

Définition : Un pôle de pleine nature se définit par un territoire qui constitue une destination touristique. Il doit donc regrouper et concentrer des activités de loisirs et sports de nature, des hébergements, des commerces et des services touristiques.
Le nombre des sports et loisirs de nature pouvant être pratiqués dans cet ensemble est varié et de qualité. Celui-ci s’apprécie au regard du nombre de professionnels de sports et loisirs de nature exerçant sur le territoire, du nombre et à la qualité des sites d’activités de sports et loisirs de nature, du nombre et à la qualité des hébergements et services touristiques disponibles, de la commercialisation et de la promotion des produits de sports et loisirs de nature faite par le territoire.
Les pôles de nature se définissent, à terme, par des territoires organisés autour des sports et loisirs de nature avec une communication sur la thématique, un accueil client unique et centralisé, un seul site internet à disposition des clients recensant l’offre touristique.
Deux cas peuvent exister :
– Les pôles émergents pour lesquels le potentiel sport et loisirs existe de par la quantité et la qualité des lieux de pratique. Par contre les services, la promotion, la commercialisation, la mise à niveau des équipements reste à mettre en place. L’organisation territoriale et la stratégie de développement en lien avec le développement touristique des sports et loisirs de nature n’est pas actée.
– Les pôles déjà structurés (ayant déjà voté un plan d’actions et/ou retenus lors de l’appel à projet de 2010 lors de la précédente convention Massif central).
Chaque projet sera susceptible d’être retenu pour plusieurs phases.
Objectifs : Accompagner la montée en compétences de territoires ou stations de pleine nature sélectionnés par appels à projets afin d’appuyer leur développement sur la base d’une stratégie de « destination » intégrée valorisant de manière exemplaire les ressources naturelles et paysagères dont ils disposent. La priorité est l’emploi et l’activité en zone rurale.
Bénéficiaires :

  • Maîtres d’ouvrage publics (Collectivités locales ou leur groupement, syndicats mixtes, établissements publics…)
  • Maîtres d’ouvrage privés (association, entreprise…).

Dont un sera désigné Chef de file et portera le projet au nom du partenariat (nécessaire pour l’animation).

Mode de sélection :

  • Pour les pôles : par appel à projet exclusivement.
  • L’animation du comité de suivi des pôles est hors appel à projet.

⇒ Tout dossier lié au développement du tourisme, même aux loisirs et sports de nature qui ne s’inscrirait pas dans le dispositif de l’appel à projets sera inéligible.

  • Actions éligibles :
    Les travaux d’aménagement et d’équipement (exemples : sites d’escalade, aménagement de points de baignade, lieux d’accueil, investissements liés à l’adaptation des activités de pleine nature aux personnes à mobilité réduite…) s’inscrivant dans le plan d’action d’un pôle. Les études techniques peuvent être incluses dans les travaux d’aménagement.
    De même le matériel lié à un investissement nouveau et qui en conditionne le démarrage pourrait être éligible selon les deux possibilités suivantes (l’option la plus basse sera retenue) :

-Ces dépenses ne pourront représenter plus de 20% du coût total éligible ;

-Ces dépenses ne pourront pas dépasser 30 000 €.

Pour que ces investissements soient éligibles, le porteur devra apporter les garanties sur l’accessibilité des sites de pratique (quand le foncier est lié à un propriétaire privé, voire public), sur la sécurisation, sur la responsabilité civile, garantie sur l’entretien/maintenance…

  • Les études ou l’ingénierie stratégiques afin d’établir ou finaliser la stratégie et le plan d’action du pôle, ainsi que son modèle économique basé sur le développement durable. Il s’agit d’une part d’accompagner la constitution ou la pérennité même d’un pôle de pleine nature (définition du projet, clientèles visées…) et d’autre part, pour les pôles déjà constitués, de travailler sur la faisabilité économique du projet au regard de son contexte territorial, économique, environnemental et social. L’appui spécifique sur une démarche environnementale exigeante participant de cette stratégie de pôle sera éligible, en particulier si elle va plus loin que l’appui mutualisé proposé.
  • Les frais d’animation ou d’ingénierie permettant de préciser, animer et mettre en œuvre la stratégie du pôle de pleine nature à son échelle ainsi que la participation au comité de suivi Massif central pour établir et consolider les méthodes et les modèles économiques et environnementaux transférables. Les frais d’animation du comité de suivi des pôles (mise en réseau et mutualisation).
  • Les services liés à la mise en œuvre du plan d’action du pôle : promotion collective et mise en marché, prospection et appui à l’installation d’investisseurs (hôteliers par exemple).

 

 

Itinérance

Définition : L’objet de cette action est l’itinérance au long cours non motorisée. Elle se traduit par le soutien à des itinéraires interrégionaux, figurant dans la stratégie Massif central de 2011, dont le parcours intégral est supérieur à une semaine de marche, et dont les acteurs institutionnels et économiques (professionnels du tourisme) sont structurés autour de la valorisation commune du produit que constitue cet itinéraire.

Phase de structuration d’un itinéraire :

  • Phase 0 : création et entretien d’itinéraires – Non éligible

Animation pour l’émergence à l’échelle Massif central :

  • Phase 1 : ingénierie et animation pour l’émergence à l’échelle Massif central d’itinéraires déjà existants ou à structurer (pas de création ex-nihilo), partenariats pour « l’émergence ».

Investissement et animation du produit :

  • Phase 2 : aménagements et équipements de pratique, d’accueil et d’information.
  • Phase 3 : ingénierie et animation pour la création du produit touristique et la mise en marché (structuration du partenariat « marketing », promotion et commercialisation de lancement, équipements complémentaires, mise en réseau des hébergements et services liés au produit).
  • Phase 4 : gestion des flux / accueil des pratiquants (mise en sécurité, adaptation continue des équipements, promotion).

Objectif : L’effet de levier de l’intervention du FEDER Massif central est de pouvoir mutualiser et organiser les financements publics sur des itinéraires interrégionaux à la stratégie claire, et de pouvoir attirer des investissements privés en termes de services ou d’hébergement le long de ces itinéraires ainsi revalorisés.

  • Amélioration de la qualité et de l’attractivité du produit touristique
  • Renforcement de la gouvernance de l’infrastructure et du produit touristique
  • Enjeu majeur : cohérence des équipements et aménagements le long de l’itinéraire

Bénéficiaires :

  • Maîtres d’ouvrage publics (Collectivités locales ou leur groupement, syndicats mixtes, établissements publics…).
  • Maîtres d’ouvrage privés (association, entreprise…).

Dont un sera désigné Chef de file pour le compte du partenariat.

Mode de sélection :

  • Au fil de l’eau pour les itinéraires émergents (phase 1).
  • Par appel à projet pour les itinéraires structurés (phases 2 à 4).

Actions éligibles :

  • Animation interrégionale en réseau des partenaires concernés, un travail mutualisé à l’échelle du Massif central sur la promotion, des outils cohérents et numériques de valorisation et d’usage de l’itinéraire (topoguides, informations touristiques, etc.) mais également sur sa gestion durable au regard des pressions que peuvent faire peser les usagers sur les ressources naturelles et énergétiques.
  • Ingénierie et Etudes pré opérationnelles pour l’amélioration qualitative de l’itinéraire (exemples : résorption des points noirs paysagers, schéma d’implantation d’aires de pique-nique, schéma de signalétique et d’interprétation…).
  • Aires d’accueil comprenant 2 ou plusieurs des équipements suivants : toilettes, aire de pique-nique, points d’information, points d’eau, signalétique spécifique à ces équipements, etc…
  • Mise en sécurité du chemin et de ses usagers
  • Mise en accessibilité, pour les personnes à mobilité réduite notamment,
  • Mise en place des liaisons avec les réseaux de transports collectifs,
  • Dispositifs permettant d’améliorer le suivi de la fréquentation de l’itinéraire (exemple : écocompteurs),
  • Projets favorisant la continuité de l’itinéraire en milieu urbain (signalétique, traitement paysager, etc…),
  • Signalétique patrimoniale liée à l’itinéraire,
  • Développement d’applications mobiles innovantes liées à l’itinéraire,
  • Communication collective sur le produit

Les maîtres d’ouvrage ont l’obligation de fournir les informations géolocalisées portant sur les équipements financés de manière à ce qu’elles soient reprises par les fédérations.

 

 

Fiche thématique – Tourisme de pleine nature et itinérance, à télécharger : Fiche tourisme et itinérance

111media est une plateforme d'édition de publications numériques conçue spécifiquement pour les entreprises et collectivités locales dans une démarche de qualité web, d'accessibilité, de réduction des coûts et en prenant en compte tous les supports. Les contenus sont optimisés pour être consultés sur tablettes, smartphones, ordinateurs, et pour être imprimés sur papier très facilement.

Atelier-111, agence conception site internet Valence, Chambéry, Grenoble111media, votre webzine - publication numérique en Rhône-Alpes

Ce webzine repose sur 111 Média, une plateforme de publication numérique développée en exclusivité par Atelier-111, en Rhône-Alpes.

Il est optimisé pour tous types d'appareils : ordinateurs, tablettes et smartphones.

Ce service web est conforme au Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations (RGAA) afin de respecter la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Ce webmédia est hébergé par l'Atelier-111 et s'appuie sur les infrastructures techniques de la société OVH.

Fermer